Pegase Libre

Aller au contenu

Menu principal :

L'étenel poème

J’emprunterai des mots au vent, à la terre, aux volcans, aux rivières
Pour te célébrer ô Femme
Des mots puisés à la source même des étoiles, des mots qui prêteront leurs ailes à ton exaltante beauté
Des mots qui diront oui à tes grandes marées, à ton sexe enfantant des bateaux ivres qui sillonnent légers les mers chaudes de nos désirs d’homme
Des mots qui graviront les courbes de ton corps, courbes magiques faite pour écrire l’alphabet de l’amour.

Des mots pour célébrer ô Femme
Ces hanches qui sont les ailes d’un oiseau de feu survolant les rives enchantées de l’ivresse
Cette vallée humide et chaude où naissent de puissantes érections volcaniques
Cette vallée des roses qui apaise nos tempêtes phalliques.

 J’emprunterai des mots au vent, à la terre, aux volcans, aux rivières
Des mots que tu porteras en parure sur ta nudité ô sublime déesse
Des mots déposés dans l’argile du temps
Les mots d’un éternel poème.


 

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu